Projets transverses

 

Ces projets transverses sont soit financés de façon spécifique (Réussite éducative, Ecole de la 2ème chance, Adultes relais), soit financés dans le cadre des Contrats de ville (CLAS, GUP).

Réussite éducative :

5 Programmes de Réussite Éducative couvrent les 5 communes politique de la ville d’Indre-et-Loire.

2 équipes sont gérées par la caisse des écoles des villes concernées (Tours et Saint Pierre des Corps).

3 équipes sont gérées par des Centres Communaux d'Action Sociale (CCASCentre communal d'action sociale de Joué les Tours, de La Riche et d’Amboise).

667 500 € ont été réservés en 2020 à ces dispositifs.

Adultes relais :

42 postes de médiateurs adultes relais sont financés au titre des deux contrats de ville, soit une enveloppe de près de 840 000 € annuelle.

École de la 2ème chance (E2C) :

Ce dispositif singulier, créé en septembre 2004 permet chaque année à une quarantaine de jeunes adultes, issus des quartiers, de trouver une issue favorable dans l’accès à l’emploi. Une antenne a été ouverte en 2010 à Chinon. Ce dispositif bénéficie d’une subvention annuelle de 56 000 €.

Contrats Locaux d'Accompagnement à la Scolarité :

L’accompagnement à la scolarité a pour mission de favoriser la réussite scolaire des enfants et des jeunes mais également de renforcer l’implication des parents dans leur rôle éducatif. Les actions ont lieu en dehors du temps scolaire. L'objectif est de favoriser la réussite scolaire des enfants et des jeunes en développant l’aide aux devoirs et les apports culturels nécessaires. Ce dispositif bénéficie d'une subvention de 30 000 € chaque année.

Gestion Urbaine de Proximité (GUP) :

Aujourd’hui, la mesure du « cadre de vie » ne se limite plus à la présence d’un certain nombre d’équipements ; des aspects plus qualitatifs sont mis en avant au travers des questions de propreté, de qualité des espaces extérieurs, de proximité des services et d’amélioration du sentiment de sécurité. Ces préoccupations des habitants et la question des services ayant trait à la qualité du cadre de vie sont prises en compte dans la gestion urbaine de proximité. Ce dispositif est piloté par les services de l'agglomération de Tours Métropole Val de Loire. L’État contribue à ce dispositif en finançant des formations d'acteurs et des "diagnostics en marchant".