Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) H5N1 en Indre-et-Loire

Mis à jour le 26/12/2022
Point de situation de l'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) H5N1 dans le département

Foyer de St Michel en Brenne (étang de Beauregard) dans l'Indre (36) :

Cinq cygnes sauvages ont été déclarés positif à l'influenza aviaire hautement pathogène sur la commune de St Michel en Brenne (étang de Beauregard) dans l'Indre (36).

En conséquence, une zone de contrôle temporaire a été mise en place sur un rayon de 20 kilomètres, zone qui inclut quatre communes d'Indre-et-Loire : Bossay-sur-Claise, Charnizay, Preuilly-sur-Claise et Tournon-Saint-Pierre.

Dans cette zone, des mesures strictes de biosécurité et des restrictions de mouvements d'animaux et de produits animaux sont imposées.
Les détenteurs d'oiseaux doivent renforcer la surveillance de leurs animaux et déclarer toute mortalité anormale de volaille à leur vétérinaire sanitaire.
La chasse reste autorisée, mais les animaux chassés et les viandes qui en sont issues ne peuvent pas être cédés.

Les communes concernées sont :

Commune Code Insee
BOSSAY-SUR-CLAISE 37 028
CHARNIZAY 37 061
PREUILLY-SUR-CLAISE 37 189
TOURNON-SAINT-PIERRE 37 259

Ces mesures s'ajoutent à celles imposées sur l'ensemble du pays en lien avec le niveau de risque élevé, notamment la claustration des oiseaux de basse-cours et la mise à l’abri des volailles en élevage.

Cas de Chambray-les-Tours :

Détection d'un oiseau contaminé dans un parc animalier.
Pas de zone réglementée : les mesures de gestion s'appliquent uniquement au détenteur des animaux.

Foyer de Saint-Romain-sur-Cher :

Levée de la zone de contrôle temporaire par arrêté préfectoral en date du 25 novembre 2022.
Fin des mesures réglementées.

Foyer de Panzoult :

Levée de la zone de contrôle temporaire par arrêté préfectoral en date du 4 novembre 2022.
Fin des mesures réglementées.

Foyer de Céré-la-Ronde :

Levée de la zone de surveillance par arrêté préfectoral en date du 24 octobre 2022.
Fin des mesures réglementées.


Actuellement, le virus de l’influenza aviaire circule activement parmi les oiseaux sauvages, et sa diffusion aux volailles domestiques peut avoir des conséquences économiques et sanitaires importantes pour la filière avicole.

Les mesures sanitaires spécifiques à chaque zone sont détaillées sur le site Internet du ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire et accessibles à l’adresse suivante :  https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-les-operateurs-professionnels-et-les-particuliers

L’ensemble des détenteurs de volailles doivent se déclarer soit en mairie soit sur le site suivant :  https://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/particulier/effectuer-une-declaration-55/article/lutter-contre-l-influenza-aviaire-498

La surveillance de la mortalité de l’avifaune sauvage est également renforcée et la découverte d’oiseaux sauvages morts doit faire l’objet d’une déclaration auprès du réseau de surveillance SAGIR au 02 47 26 80 13.

Pour rappel, l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’être humain par la consommation de viande d’origine aviaire, œufs, et plus généralement de tout produit alimentaire. Les mesures mises en place visent avant tout à limiter la propagation du virus au sein de la faune sauvage et des élevages.

Demande de laissez-passer sanitaires liés aux restrictions de mouvements

Les demandes de laissez-passer sanitaire qui s'inscrivent dans le cadre des dérogations aux interdictions de mouvements de volailles et de produits dans les zones réglementées sont à faire à l'adresse suivante :

https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/ddpp37-influenza-aviaire-demande-de-lps-2022

Les arrêtés préfectoraux de zone sont publiés au Recueil des Actes Administratifs (RAA).


Pour en savoir plus :

https://agriculture.gouv.fr/tout-ce-quil-faut-savoir-sur-linfluenza-aviaire

- Foire aux questions :  https://agriculture.gouv.fr/linfluenza-aviaire-foire-aux-questions