en savoir plus sur [Projet d'un centre d'accueil pour demandeurs d'asile en Indre-et-Loire ]

Projet d'un centre d'accueil pour demandeurs d'asile en Indre-et-Loire

FOIRE AUX QUESTIONS

Qu’est-ce qu’un demandeur d’asile ?

Un « demandeur d’asile » est une personne qui sollicite la protection d'un Etat, s'estimant être en
situation de danger dans son pays mais dont la demande n'a pas encore fait l'objet d'une décision.
Durant la durée de cet examen, qui peut prendre 9 mois, (auprès de l'OFPRAOffice français de protection des réfugiés et apatrides - Office français de
protection des réfugiés et des apatrides en première instance et auprès de la CNDA - Cour nationale du
droit d'asile en dernière instance),
Le demandeur d'asile est en situation régulière sur le territoire français.
A ne pas confondre avec « réfugiés » : Un réfugié est une personne qui a quitté son pays d’origine par
crainte d’un danger (catastrophe naturelle, guerre, persécutions politiques, religieuses, raciales, etc...) et
qui a trouvé refuge dans un autre pays.
Les demandeurs d’asile sont donc des personnes qui tentent d’obtenir le statut de réfugiés.

Que prévoit le droit d’asile ?

Le droit d’asile est un droit consacré par la Déclaration universelle des droits de l’homme. Il est repris
dans le préambule de la Constitution et consacré par le Conseil constitutionnel.
Le schéma national d’accueil a été élaboré par l'ensemble des acteurs de la politique de l'asile et permet
d'adapter la politique d'accueil au contexte migratoire et aux spécificités des territoires. Il repose sur
deux piliers : mieux héberger et mieux accompagner.
Qu’est-ce qu’un CADA ?
Un CADA est une structure qui a pour missions l’accueil, l’hébergement, l’accompagnement social et
administratif des personnes dont la demande d’asile est en cours d’instruction

 Accueil : présentation de la structure, du règlement de fonctionnement et du règlement intérieur
 Accompagnement social : ouverture des droits CMUCouverture maladie universelle et CMUC, suivi médical, ouverture compte
bancaire...
 Transcription du récit des DA pour alimenter le dossier OFPRAOffice français de protection des réfugiés et apatrides
 Inscrire à l’école les enfants, aide aux devoirs
 Préparer la sortie (accès au logement et à l’emploi en cas de décision positive, recours et aide
au retour si décision négative)

Pourquoi la Croix-Rouge française ?

Créée le 25 mai 1864 et reconnue d’utilité publique en 1945, la Croix Rouge française fonde son action
sur l’engagement de ses 65 450 bénévoles répartis au sein de 1 056 implantations locales et 120
délégations territoriales et régionales qui couvrent l’ensemble du territoire. La Croix-Rouge française est
une association fidèle au principe fondateur de la loi de 1901 qui encourage les personnes à s’engager
librement pour agir. Elle est ouverte à tous, sans barrière ni discrimination.
La Croix-Rouge française est aussi un acteur de l’économie sociale et solidaire de services à but non
lucratif. Cette dimension repose sur des missions historiques dans les secteurs de la santé, de l’aide
sociale et de la formation. À ce titre, la Croix-Rouge française gère 481 établissements et services
sanitaires, sociaux et médico-sociaux, ainsi que 12 instituts régionaux de formation sanitaire et sociale.
En 2019, elle emploie 16 703 salariés qui mettent leur professionnalisme au service de tous et plus
particulièrement des plus fragiles.

Les engagements qui guident les actions de la Croix-Rouge française

Que les activités soient menées par des salariés, des bénévoles, ou par des équipes mixtes, la Croix-
Rouge française s’efforce de mettre en œuvre des expertises professionnelles de grande qualité, dans

tous ses domaines d’intervention. Cette mobilisation répond en premier lieu à la vocation primordiale de
soulager toutes les formes de souffrance, en respectant les parcours de vie de chacun.

Les actions de la
Croix-Rouge française sont guidées par 4 engagements :

Une démarche qualité déployée dans l’ensemble de nos établissements et services
(accompagnement personnalisé, professionnalisme des équipes dédiées, suivi régulier de la
satisfaction des résidents et usagers).
La proximité grâce à un ancrage local fort qui est une composante essentielle de notre identité.
L’expertise de nos équipes, composées de professionnels qualifiés qui mettent leurs
compétences au service d’un accompagnement sur-mesure, coordonné et de qualité.
L’humanité, qui se traduit par la relation de respect, d’écoute et de bienveillance que nous entretenons
avec les personnes que nous accompagnons et leurs proches.

Quelles populations demandeuses d’asile ?

➔ Actuellement l’OFII procède à l’orientation des publics en évitant autant que possible de les
regrouper par nationalité (1. Caucase, 2. Afrique subsaharienne, 3. Moyen-Orient)

Est-ce que les troubles à l’ordre public seront plus nombreux à Amboise
désormais ?

Les publics accueillis fuyant leur pays parce qu’ils y ont subi des persécutions ou craignent d’en subir et
qui est en quête d’une protection internationale, sont rarement à l’origine de troubles de l’ordre public.

Comment s’organisera la scolarisation des enfants des demandeurs d’asile au sein des
structures existantes ?

La scolarisation des enfants des personnes accueillies est une priorité. Dans le cas d’Amboise, on peut
estimer à une dizaine maximum le nombre potentiel de jeunes scolarisables (tous âges confondus), et
un travail est actuellement mené avec la direction départementale des services académiques pour
anticiper leur intégration.