Limitation ou suspension temporaire des usages de l'eau

 
 
Limitation ou suspension temporaire des usages de l'eau

Arrêté préfectoral du 23 septembre 2020

Malgré la pluviométrie des derniers jours les débits de certains cours d'eau du département, présentent actuellement un débit inférieur au seuil de gestion, il est donc nécessaire de prendre une mesure de restriction pour le Cher, et une mesure d'interdiction pour le Montison.

Pour d'autres cours d'eau l'amélioration n'est pas suffisante, les restrictions les concernant restent donc en vigueur.

La situation est donc la suivante :

Interdiction des usages de l'eau

Les cours d'eau suivants présentent des débits inférieurs à leur seuil d'interdiction de pompage :

  • le ruisseau de Roche et ses affluents;
  • le ruisseau du Montison et ses affluents;
  • le ruisseau de l’Ardillère et ses affluents;
  • le ruisseau de la Coulée et ses affluents;
  • le ruisseau d’Aubigny et ses affluents;
  • le ruisseau du Vieux Cher et ses affluents;
  • le ruisseau de Parçay et ses affluents;
  • le ruisseau de la Fontaine Ménard et ses affluents;
  • le ruisseau de la Roumer et ses affluents;
  • le ruisseau de la Bresme et ses affluents;
  • le ruisseau de la Bourouse et ses affluents;
  • le ruisseau de Rigny et ses affluents;
  • le ruisseau de Cléret et ses affluents.

Les prélèvements d'eau directs ou indirects dans ces cours d'eau, dans leurs affluents et dans un couloir de 200 m de part et d'autre du cours d'eau, sont interdits à compter du vendredi 25 septembre 2020 à 0 heure.

Restriction des usages de l'eau

Les cours d'eau suivants présentent des débits sous leur seuil d'alerte :

  • la Veude et ses affluents;
  • le Négron et ses affluents;
  • la Veude de Ponçay et ses affluents;
  • la Creuse et ses affluents, à l'exception de la gartempe, de la Claise et de l'Esves;
  • l'Indrois et ses affluents;
  • La Claise aval et ses affluents, à l'exception du Brignon;
  • Le Lathan et ses affluents;
  • le Cher et ses affluents, à l'exception du ruisseau de Chézelles, du ruisseau d'Azay et du ruisseau de la Fontaine Ménard.

Les prélèvements d'eau directs ou indirects dans ces cours d'eau, dans leurs affluents et dans un couloir de 200 m de part et d'autre sont restreints à compter du vendredi 25 septembre 2020 à 0 heure.

Mesures exceptionnelles concernant les prélèvements dans la Loire

Les mesures ci-dessous s'appliquent dans le lit majeur de la Loire aux prélèvements en cours d'eau et en nappe libre:

  • Lit majeur de la Loire hors bassin de l’Authion : les prélèvements pour l'irrigation sont interdits les mardis et samedis en rive droite et les mercredis et dimanches en rive gauche.
  • Partie "bassin de l'Authion" de la Loire : arrêt des prélèvements de 10h à 20h et dans la nuit de samedi à dimanche. Cette interdiction de prélèvement dans la nuit de samedi à dimanche ne concerne pas les techniques économes en eau et les cultures sensibles.
  • L'arrosage des pelouses, espaces verts, terrains de sport et golf est interdit de 8h à 20h.
  • Les prélèvements pour alimenter les canaux et dérivations doivent être diminués de 10% par rapport aux valeurs autorisées.

L'arrêté préfectoral du 23 septembre 2020 détaille les dispositions relatives aux principaux usages de l’eau prélevée dans ces cours d'eau et dans leur nappe d’accompagnement :

> Arrêté du 23 septembre 2020 portant limitation ou suspension des usages de l'eau - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,40 Mb

> Cartes des interdictions et restrictions de prélèvements sur les cours d'eau - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,52 Mb

L’arrêté peut être consulté dans chaque mairie des communes concernées, sur le site internet départemental des services de l’État (http://www.indre-et-loire.gouv.fr ) et sur le site national Propluvia (http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/index.jsp ).

 Le département d'Indre-et-Loire dont 25 % de sa surface est couverte par des forêts, est exposé au risque incendie. Une vigilance de tous est nécessaire (pas de cigarette en forêt, pas de feu à proximité d'un massif forestier,...), ainsi que le respect des interdictions éventuelles d'accès.

 Enfin, il est rappelé que les irrigants doivent afficher l’autorisation de prélèvement en cours d’eau qui leur a été délivrée sur leur installation de pompage et noter chaque mois sur leur carnet de comptage le volume prélevé dans la ressource en eau qu’elle soit superficielle ou souterraine.

 Chacune et chacun d’entre nous peut, dans ses pratiques quotidiennes, adopter les bons gestes pour limiter les gaspillages en eau et ainsi aider à préserver la ressource.