Grippe Aviaire - Influenza aviaire hautement pathogène

 
 
Grippe Aviaire - Influenza aviaire hautement pathogène

Depuis le 23 octobre 2020, la grippe aviaire est présente en Europe dans les populations d'oiseaux sauvages (virus influenza aviaire hautement pathogène de sous-type H5N8). Il s’agit d’une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse qui affecte les oiseaux. La consommation de viande, foie gras et œufs ne présente par contre aucun risque pour l’homme.

La France vient de détecter un premier foyer en Haute-Corse, ce qui augmente son niveau de risque de modéré à élevé sur l’ensemble du territoire national.

A compter du 17 novembre 2020, la mise en œuvre des mesures suivantes est donc obligatoire :

  • la claustration de tous les oiseaux ou leur protection par des filets permettant d’empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages, avec réduction des parcours extérieurs de sorte que soit évitée la proximité des points d’eau naturels, cours d’eau ou mares,
  • la surveillance clinique quotidienne par tous les détenteurs d'oiseaux,
  • l’interdiction des rassemblements d’oiseaux (expositions, marchés) ,
  • l’interdiction de transport et de lâcher de gibiers à plumes et d’utiliser des appelants,
  • l’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs,
  • la vaccination obligatoire, dans les zoos, des oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

Ces mesures sont obligatoires dans l’ensemble des élevages d’oiseaux et de volailles, professionnels ou non (basses-cours).

Si, compte tenu de contraintes particulières, des dérogations peuvent être accordées à certaines exploitations commerciales par la Direction Départementale et de la Protection des Populations (DDPPDirection départementale de la protection des populations), la mise en œuvre systématique des mesures de biosécurité est essentielle pour éviter l’installation du virus IAHP sur notre territoire et pour protéger les élevages contre le risque qu’il représente.

> fiche_biosecurite_basse_cour_2020 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,10 Mb

 
Une surveillance renforcée de la faune sauvage est également mise en place. Toute mortalité d’oiseaux sauvages est à signaler à l’Office Français de la Biodiversité (N° tél 02.47.26.80.13) ou à la Fédération Départementale des Chasseurs (N° tél 02.47.05.65.25). Les personnes non habilitées ne doivent pas manipuler ou déplacer les cadavres d’oiseaux sauvages.

Vous trouverez des informations complémentaires régulièrement mises à jour sur le site internet du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Pour toute demande d’information complémentaire, vous pouvez également contacter la DDPPDirection départementale de la protection des populations :
courriel : ddpp@indre-et-loire.gouv.fr
tél 02 47 31 11 11 – service PAVE : du lundi au vendredi, de 9h30 à 11h30 et de 14h à 16h