Ce qui change pour moi en Indre-et-Loire

Mis à jour le 08/12/2023
Barometre de l'action publique

Axe : Atteindre le plein emploi et réindustrialiser le pays

Poursuivre le développement de l’apprentissage

Pour les jeunes de 16 à 29 ans, l’apprentissage c’est :

  • apprendre un métier en alternant entre période de formation à l’école (centre de formation des apprentis, CFA) et formation en entreprise ;
  • être rémunéré tous les mois et avoir une formation gratuite ;
  • obtenir un diplôme ou un titre professionnel parmi un large choix de métiers,
  • accéder plus facilement à l’emploi, grâce à l’expérience professionnelle acquise en entreprise.

Depuis 2018, l’apprentissage s’est développé massivement en France et en 2022, 837 000 nouveaux contrats d’apprentissage ont été signés. L’objectif est alors d’aboutir à 1 million de nouveau apprentis par an en 2027. L’apprentissage apparaît comme un tremplin efficace vers l’emploi et deux jeunes sur trois sont en sont en situation d’emploi six mois après leur apprentissage.Dans la continuité du soutien du Gouvernement au déploiement de l’alternance, une aide conditionnée d’un montant de 6 000 euros peut être versée à toutes les entreprises concluant des contrats d’apprentissage en 2023.

Ainsi, en 2022 en Indre-et-Loire, c’est 7 653 nouveaux contrats qui ont été signés entre un apprenti, un centre de formation et un employeur pour un parcours de formation en apprentissage.

Axe : Bâtir de nouveaux progrès et refonder nos services publics

28 espaces France Services créés pour être au plus près des usagers

Depuis 2020, France services permet à chaque Français d’être accompagné dans ses formalités administratives par des conseillers formés, à moins de 30 minutes de son domicile.

En Indre-et-Loire, déjà 28 espaces France Services sont labellisés et vous accompagnent dans vos démarches du quotidien auprès de différentes structures.

Les conseillers vous accompagnent pour :

  • déclarer vos revenus ;
  • demander un permis de conduire ou une carte d'identité ;
  • demander une aide à la caisse d’allocations familiales ;
  • créer votre espace Pôle Emploi ;
  • ou encore gérer votre compte Ameli.

En 2022, les conseillers France Services vous ont accompagné dans près de 74 000 démarches administratives.

Cliquez ICI pour connaître la France Services le plus proche de chez vous.

Mieux protéger et accompagner les femmes victimes de violence

En France, une femme meurt en moyenne tous les trois jours sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint. En Indre-et-Loire, deux féminicides ont été commis en 2022. En tant qu’enjeu nous concernant tous, les services des forces de l’ordre, de la justice, de l’éducation ou encore de l’action sociale et du tissu associatif se sont engagés dans un protocole départemental de lutte et de prévention conte les violences faites aux femmes. Véritable outil de pilotage et de coordination, il regroupe au total 71 acteurs qui s’engagent sur leur cœur de compétences pour prévenir, accompagner ou réprimer. Des dispositifs structurants viennent compléter un chaînage opérationnel bien en place entre les différents acteurs :

  • 35 places d’hébergement d’urgence pour les femmes victimes de violences sur le territoire et bientôt 33 supplémentaires en 2024 ;
  • Les services de l’État financent les nuitées d’urgence pour les femmes victimes, en 2022, toujours, les 27 684 nuitées ont été financées ;
  • Le département bénéficie d’un protocole de relogement des femmes victimes de violences avec 4 bailleurs sociaux unique sur la région ;
  • Un accueil de jour Interm’aide est ouvert 6j/7 avec notamment 114 femmes accueillies en 2022 ;
  • Un maillage important de permanences d’aide aux victimes (CIDFF, France Victimes 37) avec au total 44 permanences sur le territoire ;
  • Une Maison des Femmes au sein du CHRU qui offre un parcours de soin pluridisciplinaire depuis 2021 qui ne cesse de s’étoffer (médecin, sage-femme, psychologue, infirmière, assistante sociale, éducatrice de jeunes enfants, permanences juridiques associatives, différents ateliers,...) ;
  • Des cellules d’enquêtes spécialisées des forces de l’ordre avec la maison de protection des familles de la gendarmerie et la cellule d’enquête VIF de la police nationale ;
  • Des dispositifs de haut niveau pour l’accompagnement et l’hébergement des auteurs (Centre de prise en charge des auteurs, contrôle judiciaire avec placement probatoire, financement de nuitées d’urgence, unité spécifique de soin psychiatrique des auteurs au CHRU).

Témoins de ces violences, brisez le silence. Un conseil, une orientation contactez le 3919.

Pour plus d’informations : https://arretonslesviolences.gouv.fr/

Axe : Renforcer l'ordre républicain et encourager l'engagement

Renforcer l’ordre républicain par la présence des forces de l’ordre dans l’espace public

La principale mesure pour accomplir cette politique consiste à assurer une présence renforcée des policiers et gendarmes en tenue sur le terrain, notamment sur de nouveaux espaces comme les transports en commun.Il s'agit autant de renforcer la visibilité sur la voie publique auprès des habitants qu'auprès des délinquants afin d'accentuer la pression sur ces derniers notamment sur les points de deal. Le contact avec les habitants, leurs préoccupations et la résolution des problématiques remontées sont également un des engagements de cette politique publique. Ce contact est assuré en lien étroit avec les mairies, les polices municipales ainsi que les bailleurs sociaux.Sur le périmètre police en matière de voie publique, de nombreuses opérations de sécurisation et contrôle d'identité sont effectuées chaque semaine (de 2 à 4 par semaine). Ces opérations sont décidées en fonction des remontées de signalement qui transitent par exemple sur moncommissariat.fr.

Aussi, 16 gendarmes supplémentaires ont été déployés dans le département entre 2016 et 2022 et ont permis d’atteindre plus de 800 000 heures de patrouille sur 12 mois.

De même, conformément aux annonces du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, une brigade de sécurité dans les transports, composée de 10 fonctionnaires de police supplémentaires, interviendra dès le 1er décembre 2023 dans la Métropole tourangelle.

Les forces de l’ordre du département peuvent alors se prévaloir d’avoir démantelé plusieurs équipes de cambrioleurs agissant sur toute la région, d’avoir relancé le dispositif de Participation citoyenne ou encore pendant cette coupe du monde de rugby, assuré une sécurisation renforcée de la gare, du tramway et des lieux festifs.