Interdiction de l’agrainage des sangliers du 1er janvier au 28 février 2023 inclus

Mis à jour le 12/12/2022

 

Le niveau élevé des populations de sangliers dans le département d'Indre-et-Loire provoque des dégâts importants aux cultures, et présente des risques en matière de collisions routières. Cette situation présente également un risque sanitaire.

En janvier et février 2022, la pratique de l’agrainage des sangliers a été suspendue dans l’ensemble du département d’Indre et Loire afin de limiter la prolifération de cette espèce.

Après des échanges en commission départementale du Plan National de Maîtrise du Sanglier, les services de l’État ont opté pour renouveler cette interdiction et mener cette démarche expérimentale jusqu’à son terme, observant que les surfaces détruites par les sangliers sont stabilisées depuis trois ans, soit le début des restrictions d’agrainage dans le département.

En conséquence, l’arrêté préfectoral du 09 décembre 2022 interdit toute forme d’agrainage sur l’ensemble du département d’Indre-et-Loire du 1er janvier au 28 février 2023 inclus.

Par ailleurs, les dispositifs d'agrainage du petit gibier ne sont autorisés que s'ils sont protégés de la consommation par le grand gibier, que ce soit au bois ou en plaine.