La mise à l'abri

 
 

Dans quels cas ?

Le confinement est le premier réflexe à avoir, car le plus efficace dans la majorité des cas. Même si l'isolation n'est pas parfaite (par exemple fenêtre brisées), cette mesure permet de limiter les effets d'une catastrophe. En cas d’explosion ou de nuage toxique, et en attendant les consignes données par les autorités, le confinement doit se faire de préférence dans des locaux situés en sous-sol ou le plus possible au centre des bâtiments.

La mise à l'abri est la règle :

  • en cas de déclenchement du signal national d'alerte,
  • en cas de déclenchement de la sirène d'alerte d'une installation industrielle ou d'un ouvrage faisant l'objet d'un plan particulier d'intervention signalant un accident technologique (explosion, nuage toxique, incendie),
  • en cas de déclenchement de la sirène d'alerte d'une installation nucléaire de base,
  • en cas d'accident de transport de matière dangereuse ou radioactive.

Dès le retentissement du signal national d’alerte ou de la sirène de l'établissement ou de l'ouvrage à risque, il convient :

  • de se confiner dans un local clos, de préférence sans fenêtre, après avoir arrêté ventilation et climatisation, et réduit le chauffage,
  • d’écouter la radio (France Bleu Touraine Fréquence : Tours : 98.7 ; département : 105.5 où seront données les premières informations sur la nature du risque et les premières consignes à appliquer,
  • de ne sortir qu’en fin d’alerte ou sur ordre d’évacuation décidé par le responsable des secours. Cet ordre est diffusé par radio.