Dispositif d’accueil et d’hébergement d’urgence Période hivernale 2018-2019

 
 
Dispositif d’accueil et d’hébergement d’urgence Période hivernale 2018-2019

Afin de protéger les personnes sans-abri, l’État en Indre-et-Loire renforce ses capacités d’hébergement.

Dès le 1er novembre, son dispositif de prise en charge des plus démunis est encore accentué. Jusqu’au 31 mars 2019, il mobilise des moyens supplémentaires en liaison avec plusieurs associations (Croix rouge, Entraide et Solidarités, Secours catholique, ADOMA, Émergence,Téméléia, café associatif « barque to the future »...) et les collectivités pour répondre aux situations de grande précarité des personnes sans abri en ouvrant de nouvelles places d’hébergement d’urgence.

L’hébergement d’urgence

Cette année, l’hébergement d’urgence de droit commun ouvert à l’année voit sa capacité portée à 501 places – contre 452 auparavant – avec l’ouverture d’un dispositif de mise à l’abri des familles initié sur un terrain propriété de l’État à Chambray lès Tours. En coopération avec le Département, ce site pourra accueillir en sus 24 jeunes Mineurs Non Accompagnés en attente d’évaluation par les services du Conseil Départemental.

Ce dispositif pérenne est renforcé pendant l’hiver. Grâce à la mobilisation des acteurs publics et associatifs, au moins 120 places seront ouvertes selon l’urgence des besoins :

— 2 accueils de nuit d’une capacité totale de 45 places (25 pour hommes isolés et 20 pour femmes et enfants) sont ouverts à Tours dans des locaux de la SNCF et du CHRU à partir du 15 novembre et pour tout l’hiver,

— les capacités d’hébergement en cas de situation climatique exceptionnelle sont augmentées : 75 places minimum disponibles dans des gymnases et salles associatives.

— en cas de très grand froid, d’autres locaux mis à disposition par les communes pourraient être mobilisés.

Les orientations vers les centres d’hébergement sont réalisées par le 115.

Les maraudes

Les maraudes assurées par la Croix-Rouge et l’association Entraide et Solidarités sont adaptées en fonction des signalements effectués auprès du 115, de la police ou des autres structures de l’urgence sociale. Une intensification des maraudes est prévue en cas de grand froid.

Les accueils de jour

Les horaires d’ouverture des accueils de jour et des lieux d’hébergement sont étendus. Ces lieux, dans lesquels les sans-abri peuvent venir se restaurer ou se mettre au chaud dans la journée, sont encadrés par des professionnels de l’insertion sociale. Un accompagnement social, un diagnostic sanitaire et une aide à l’accès aux droits sont proposés, dans ces structures, à chaque personne accueillie.

Ces dispositifs sont entièrement financés par l’État : en 2018, 4 078 960 € sont consacrés par l’État à l’hébergement d’urgence dont 774 678 € pour la veille sociale soit 700 000 €  supplémentaires par rapport à 2017.

Toutes les deux semaines, une coordination sera effectuée par la direction départementale de la cohésion sociale et le 115. Ce suivi sera quotidien en cas de grand froid.

> 2018-Planhivernal-DP - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,29 Mb