S'adapter aux risques naturels : lancement d'un appel à manifestation d'intérêt

 
 
S'adapter aux risques naturels : lancement d'un appel à manifestation d'intérêt

Le ministre de la Transition écologique et solidaire et la ministre de la Cohésion des Territoires, ont lancé récemment un appel à manifestation d’intérêt (Ami) pour les collectivités « exposés aux risques naturels » et afin de « mieux aménager ces territoires en mutation ».
Il se fera en lien avec le Plan urbanisme, construction, architecture et le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema).

Annoncé lors des Assises nationales des risques naturels le 25 mars dernier, l’objectif de cet Ami est de « faire émerger, dans le cadre d’un concours national, des projets d’aménagement exposés à des risques naturels aux conceptions innovantes ».
Cet Ami va se dérouler en trois étapes afin d’aboutir à des propositions d’aménagement de huit sites à l’automne 2020.

Première étape : d’ici le 20 septembre prochain, les collectivités territoriales qui le souhaitent sont appelées à proposer des secteurs de renouvellement urbain, exposés à un risque naturel. Seules conditions, que l’EPCI ou la commune soit concerné par un ou plusieurs risques naturels majeurs et, également, confronté à des enjeux de renouvellement urbain ou d’intervention sur des espaces bâtis existants (reconversion de friche, projet d’aménagement d’espaces publics, projet d’implantation d’équipements, …).

Ensuite, les huit collectivités retenues devront explorer, avec l’appui du Cerema, « les enjeux de leur projet au regard de leurs objectifs et de l’exposition aux risques naturels » et constituer un dossier de site qui servira de support au concours d’idées.

Enfin, troisième et dernière étape, des équipes pluridisciplinaires proposeront des idées de construction ou d’aménagement au regard des dossiers de site, à l’automne 2020. Un jury sélectionnera alors, pour chaque site, les idées les plus innovantes et un prix sera remis aux lauréats par François de Rugy.
« Afin de renforcer la résilience de nos territoires face aux risques naturels, il est essentiel d’accompagner les collectivités territoriales dans leurs projets innovants car ils correspondent aux besoins spécifiques de chaque bassin de vie », a indiqué Jacqueline Gourault.

Se renseigner sur :

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/changement-climatique-francois-rugy-et-jacqueline-gourault-lancent-appel-manifestation-dinteret

http://enqueteur.cerema.fr/index.php/232352?lang=fr